Tout le monde va parler de cette collection Gucci x Balenciaga pendant des années

Soyons clairs : vous voyez la collection Gucci montrée jeudi matin, celle saupoudrée du logo et des épaulettes de Demna Gvasalia, le boss créatif de Balenciaga ? Ce n’était pas une collaboration. A la place, la maison a dit que c’était un produit du “hack lab” du directeur artistique Alessandro Michele : un lieu théorique où Michele s’était déjà aventuré auparavant où il assemble des références dingues venues de différentes périodes et endroits et le remodèle en statements de la culture contemporaine. C’est n’est pas juste un terme pour faire le buzz : il utilise son obsession pour la peinture de la Renaissance pour faire démarrer le phénomène de la mode gender fluid. L’“hommage” ou la “référence” est peut-être le truc mode qui mène notre époque mais seul Alessandro Michele parvient à les assembler pour propulser la bulle Gucci dans de grands changements culturels.

La vente par rendez-vous, un pis-aller pour le commerce non-essentiel
Scanner le code-barres des vêtements permet désormais de connaître leur niveau d’écoresponsabilité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La navigation
Fermer

Mon panier

Fermer

Liste de souhaits

Recently Viewed

Close

Ravi de vous voir ici!

Un mot de passe sera envoyé à votre adresse e-mail.

Your personal data will be used to support your experience throughout this website, to manage access to your account, and for other purposes described in our politique de confidentialité.

Vous avez déjà un compte?

Fermer

Fermer

Catégories